Schäfferotserklärung

 

Schäfferotserklärung  op Letzebuergesch

Déclaration du collège échevinal
Pour la période 2011-2017
Prononcée par M. le Bourgmestre
Gilles ROTH
le 7 décembre 2011

Messieurs les échevins,
Mesdames et Messieurs les conseillers,
Chers citoyennes et citoyens,

Les résultats des élections sont souvent commentés de multiples manières, en fonction des
points de vue. Cela s’est à nouveau vérifié après les dernières élections communales. Dans de
nombreuses communes à travers le pays, pendant les jours suivant les élections, l‘électeur a
ainsi reçu des clarifications en ce qui concerne son intention de vote.
Dans la commune de Mamer, les résultats des élections du 9 octobre 2011 sont clairs.
Avec 42 % des voix et 6 sièges, le CSV marque une légère progression et confirme sa position
dans la commune. Avec une avancée de 2,72 %, atteignant ainsi 23,70 % et 3 sièges, le LSAP
reste le 2e parti le plus important. Avec une progression similaire, Déi Gréng remportent 23,09 %
des voix et 3 sièges. Le DP a obtenu 11,20 % des voix et 1 siège, soit un mandat de moins qu’en
2005.
Le soir des élections du 9 octobre 2011, le CSV et le LSAP ont décidé de maintenir la coalition
pour les 6 années à venir. Dans un esprit de continuité, il était évident que les 2 formations
comptant le plus de mandats au conseil communal voudraient maintenir  cette coalition. Avec
plus de 65 % des voix et 9 sièges sur 13, le CSV et le LSAP ont une légitimité démocratique
incontestée.
Les élections sont également une occasion de regarder vers le passé pour tirer le bilan de  ce qui
a été réalisé. Au vu du résultat, la plupart des électeurs ne semblent pas mécontents de ce qui a
été accompli par les deux partis de la majorité au cours des 12 dernières années au sein de la
commune.
Les électeurs semblent approuver l’extension contrôlée de la commune. Peut-être aussi parce
qu’il nous tient à coeur de conserver le caractère authentique de nos 3 localités. Les électeurs ne
se sont pas prononcés en faveur d’un blocage des travaux de lotissement.
Nous sommes fiers de notre commune. Des infrastructures adaptées aux familles, une
administration efficace, des structures scolaires et d’encadrement modernes, un beau centre
culturel, le CIPA, la salle des fêtes de Holzem, une vie associative dynamique, pas d’event
management, mais une commune vivante – voilà juste quelques-uns des projets qui ont été
réalisés. D’autres ont essayé d’inscrire ces projets à leur compte, mais c’est la majorité actuelle
qui a donné vie à ces projets au cours des 12 dernières années. Comme déjà mentionné
auparavant, 65% des électeurs sont du même avis – il semble donc, que dans l’ensemble, tout
n’était pas faux.
En ce qui concerne les résultats individuels, il y a lieu de noter que les électeurs ont renforcé la
position des membres de l’ancien conseil communal. Luc Feller a une légère avance sur Marcel
Schmit. La composition du nouveau collège échevinal en tient compte.
Les candidats et partis qui ont remporté les élections doivent pleinement assumer la
responsabilité que les électeurs leur ont confiée. Ils doivent l’assumer et l’assumeront avec toute
la modestie nécessaire. Il est de leur devoir au cours des prochaines années de continuer à
diriger la commune dans l’intérêt du public et ce, pour le bien-être de tous les citoyens qui vivent
dans notre commune. Ceci vaut pour les partis de la majorité comme pour les conseillers de
l’opposition.
Tous ceux qui se sont présentés aux élections ont voulu faire avancer cette commune. Cela
mérite d’être reconnu. Je continue à compter sur l’engagement et la collaboration de tous les
conseillers dans l’intérêt de notre commune.
Après 9 ans, Marcel Schmit quitte le collège échevinal. Il a été un échevin compétent, qui a géré
l’éducation, le sport et la culture avec beaucoup d’engagement et d’expertise. Au sein du collège
il a su concilier les divergences de vues avec diplomatie. Son expérience, sa simplicité dans ses
relations avec ses concitoyens devraient être un acquis pour la gestion de la commune. Marcel
Schmit continuera à me représenter à la présidence de la commission scolaire.
Après 24 ans au conseil communal, dont 3 au collège échevinal, un des membres de l’ancien
conseil a décidé de ne pas se présenter aux élections. Je tiens ici à remercier encore une fois
Monsieur Kirch pour le travail qu’il a fourni au service de notre commune. Nous avons toujours eu
une relation honnête, même si parfois nous avons connu des différends politiques.
Un de nos conseillers, Monsieur Sommavilla, est, après une petite pause lors du dernier mandat,
à nouveau présent au sein du conseil communal en tant que seul habitant de Cap. C’est un
grand honneur pour lui. Au nom de nous tous, je lui souhaite la bienvenue.
Le nouveau collège échevinal est composé de la manière suivante : le poste de bourgmestre
revient au CSV et sera occupé par moi-même (Gilles ROTH). Le bourgmestre est le chef de
l’administration. A côté des devoirs législatifs liés à ce poste, le bourgmestre est responsable de
l’école et de l’organisation scolaire, des permis de construire, des finances et du budget, de
l’ordre public, des affaires sociales et des relations avec le CIPA.
Le poste de premier échevin est attribué à Roger NEGRI (LSAP). Il reste également en charge
des bâtiments, de l’environnement et de la circulation, des transports, de l’agriculture et de la
station d’épuration.
Luc FELLER (CSV) devient deuxième échevin. Il est en charge du sport et de la culture, des
relations avec la maison-relais et la maison des jeunes, du culte et des tâches protocolaires.
Mesdames et Messieurs,
Je souhaiterais que tous les conseillers considèrent leurs tâches et leur fonction de contrôle
comme une contribution constructive à la politique communale. Le collège échevinal est en tout
cas disposé à collaborer de manière loyale et constructive avec l’ensemble du conseil communal.
Dans cet esprit, il est de mon devoir de rappeler le serment que nous avons tous prêté , à savoir :
assumer notre devoir avec « zèle, exactitude, intégrité et impartialité » et dans le respect de la
constitution et des lois de notre pays.
Ceci s’applique particulièrement dans le contexte d’un avenir économique  difficile et incertain
vers lequel notre pays et l’Europe se dirigent. Durant de telles périodes, les électeurs s’attendent
à une attitude responsable, prudente et visionnaire au service de la collectivité. Les intérêts
personnels, particuliers et de parti n’y trouvent pas leur  place.
Il est donc essentiel que, malgré les divergences politiques, nous ayons tous durant ce mandat
une attitude correcte et respectueuse envers nos concurrents politiques.
Mesdames et Messieurs,
La base de l’accord de coalition entre le CSV et le LSAP est constituée par  les travaux réalisés
dans le passé et par le programme électoral des 2 partis.
Le programme du collège échevinal qui en ressort est un programme de continuité par rapport à
ce qui a été réalisé au cours des 6 – et même des 12 – dernières années. C’est un programme
du « financièrement réalisable ». Un programme qui doit pouvoir prendre en compte les
exigences légitimes des citoyens d’une commune attrayante.
Une commune au service des citoyens
Après les récents travaux au sein de l’accueil de l’administration communale et la modernisation
du Biergerzenter, nous  envisageons de rapprocher encore davantage la commune des citoyens,
et en particulier par :

  • – des heures d’ouverture prolongées des services de  l’état civil,
  • – un site internet moderne  permettant aux citoyens d’obtenir de manière simple et rapide
    des informations et conseils en plusieurs langues,
  • – la simplification administrative grâce à un accès interactif à divers documents et certificats.

Grâce à un délégué à l’égalité, nous atteindrons les objectifs en matière d’égalité entre femmes
et hommes. Il est prévu de transposer la charte pour l’égalité des chances.
Les commissions consultatives seront impliquées de manière active dans l’organisation politique
de la commune. Nous lançons un appel aux partis afin de composer les commissions
communales de manière paritaire. Nous donnerons aux commissions les moyens nécessaires
afin qu’elles puissent remplir leur devoir, par exemple en leur permettant d’associer des experts
aux dossiers plus compliqués.
La commission pour l’environnement devient une commission pour le développement durable
dans les domaines de l’environnement et de la mobilité. Les responsabilités de la commission
des bâtiments sont élargies à l’aménagement du territoire.
Nous souhaitons davantage de contacts avec les citoyens ; de ce fait, la déclaration du collège
échevinal sera présentée dans toutes les localités.
Une nouvelle publication – Mamer aktuell –informera les habitants une fois par an sur les activités au sein de la commune.
Dans le cadre d’une bonne intégration, nous organiserons une journée de bienvenue pour les nouveaux
citoyens de notre commune. Les informations les plus importantes sur la vie dans la commune,
les associations et l’administration seront reprises dans une brochure multilingue pour les
nouveaux arrivants.
Pour résoudre les conflits entre voisins , la commune souhaite faire appel à un intervenant, un
genre de médiateur local. Le bourgmestre assumera cette fonction.
MamerTV sera plus informative. Les associations doivent pouvoir profiter plus souvent et de
manière plus complète du programme télé local.
Une commune sûre
Après l’inauguration officielle du nouveau centre d’intervention en été dernier, nous avons prévu
de compléter le parc automobile et le matériel du service de sauvetage à l’occasion du 125e
anniversaire des pompiers de Mamer. Nous interviendrons auprès de l’Etat, afin qu’un
ambulancier professionnel vienne à Mamer. Nous offrirons un détecteur de fumée à tous les
nouveau-nés inscrits dans la commune. Pour la sécurité des citoyens, tous les bâtiments publics
seront équipés de défibrillateurs. La compensation financière pour l’engagement de pompiers
volontaires viendra dès que l’Etat aura présenté son modèle.
Un service de prévention des accidents sera rattaché à la commune et une liste de
recommandations en cas de situation d’urgence sera établie.
Nous défendons une présence renforcée de policiers dans les quartiers résidentiels et dans le
parc Brill. La police continuera également de mener davantage de contrôles de vitesse à
caractère préventif, c.-à-d. sans sanctions immédiates, dans les zones résidentielles.
La circulation sur la route d’Arlon doit être améliorée au niveau de l’accès à l’autoroute. Nous
souhaitons davantage de contrôles de l’interdiction de quitter l’autoroute pour les poids lourds en
transit. Nous demanderons également au ministère de procéder à une meilleure signalisation des
accès et sorties de l’autoroute.
Une politique financière durable
Nous tenons au principe du pollueur/payeur. Les taxes d’eau et de canalisation  seront adaptées
aux coûts réels.  Les augmentations décidées par le SES seront répercutées sur le prix de l’eau.
L’allocation de vie chère sera adaptée, en fonction du nombre d’enfants.
Nous adapterons l’impôt foncier et introduirons une taxe de spéculation sur les terrains à bâtir, à
condition que ces terrains ne soient pas  réservés pour des membres de la famille en ligne
directe.
A l’avenir, les taxes communales seront payées sur une base trimestrielle.
Au cours des 6 prochaines années, nous défendrons l’installation de nouvelles entreprises
durables dans notre commune. La commune mettra en œuvre les efforts qui sont nécessaires
pour bénéficier des subventions étatiques éligibles dans ce contexte.
Nous limiterons la charge d’endettement maximale à 10 % des recettes ordinaires et à 1/3 de
l’excédent brut ordinaire.
Nous mènerons une politique d’investissement orientée vers l’avenir qui se basera sur un plan
financier pluriannuel. Nous dresserons un plan des frais de fonctionnement liés  aux grands
projets. Les dépenses ordinaires seront toujours contrôlées de manière stricte tout en proposant
aux citoyens les services qu’ils sont en droit d’attendre d’une commune moderne.
Comme prévu par le pacte logement, nous procéderons, au cours des 6 années à venir, à une
extension contrôlée de notre commune afin de respecter notre devoir envers les jeunes
générations et les familles, tout en conservant le caractère authentique des 3 localités. Des
lotissements sont prévus aux endroits suivants : Wosebierg (rue des Thermes Romains), la
prochaine phase Op Bierg, extension Frounerbond derrière la rue de Kehlen, lotissement des
parcelles situées entre la rue Belair et la rue des Jardins, Op Aker à Holzem, extension du
lotissement derrière le château d’eau à Cap (Zolwerfeld et Hönerbësch), extension du
lotissement en face de Ceratizit. L’établissement d’un nouveau PAG constitue une priorité
absolue.
Des infrastructures modernes et adaptées aux familles
Après l’aménagement du complexe scolaire, sportif et culturel sur le site du Kinneksbond, la
construction d’une nouvelle école avec maison-relais intégrée, hall sportif polyvalent et parking à
Cap aura la priorité absolue au cours des prochaines années. Si le chantier se déroule comme
prévu, l’école ouvrira ses portes en 2014.
Au Kinneksbond, la maison-relais fera l’objet  d’un d’agrandissement. Chaque enfant de notre
commune doit pouvoir être encadré de manière convenable.
Nous encourageons l’extension de l’offre de garde des enfants dans toutes les localités de la commune.
Là où c’est nécessaire, nous moderniserons les plaines de jeux et nous augmenterons l’offre
avec un matériel adapté aux différents âges.
Nous encourageons la création de structures d’encadrement pour les enfants en cas de maladie.
Nous soutenons l’aménagement d’un Cent-Buttek au niveau régional pour les familles défavorisées.
Une commune pour toutes les générations
L’offre du Late Night Bus et de bus spéciaux lors de grands événements sera élargie. Nous
allons lancer un forum de la jeunesse conjointement avec la maison des jeunes pour permettre
aux jeunes citoyens de la commune de partager leurs idées au sein de la vie communale. De
manière générale, la nouvelle maison des jeunes nous donne la possibilité de proposer
davantage d’activités. Nous souhaitons soutenir ces initiatives. Dans le cadre du Service
volontaire du Service National de la Jeunesse, les projets de jeunes sont encouragés.
Nous incitons les entreprises de la commune à créer des postes d’apprentissage pour les jeunes.
Des postes de stagiaires seront également créés auprès de la commune. Cette mesure doit
permettre aux étudiants, aux apprentis et apprenties de faire leurs premières expériences au sein
du monde du travail. Nous tenons à maintenir à un niveau élevé le nombre de postes d’étudiants
dans les services communaux.
Nous tenons particulièrement à soutenir les jeunes dans leur recherche d’emploi grâce à la
création d’un centre de job coaching. Les jeunes y apprendront comment présenter  une
candidature de manière optimale. Des formations continues y seront également proposées.
Dans les nouveaux lotissements, au moins 10 %  des habitations sont réservées au logement
social. Ces projets sont réalisés avec la Société Nationale des Habitations à Bon Marché
(SNHBM) ou le Fonds de Logement. Une partie de ces logements  sera réservée à des fins locatives.
Conformément au modèle étatique, nous allons introduire une aide de financement pour la
garantie locative à l’attention des jeunes familles. De même, nous allons créer une prime
compensatoire pour les frais d’architectes ou d’ingénieurs.
La coalition CSV-LSAP s’efforce de développer des infrastructures adaptées aux handicapés et
accessibles autant que faire se peut au sein des 3 localités Le but en est de proposer une
commune sans barrières.
Nous accompagnerons positivement les initiatives privées visant à promouvoir le logement
encardré pour des familles âgées. Nous essayons, en fonction des possibilités, de trouver une
nouvelle infrastructure au sein de la commune pour Hëllef Doheem.
Dans le cadre de la collaboration avec le Club Senior, nous souhaitons élargir l’offre de formation
continue, mais également l’offre d’activités culturelles et sportives.
Nous souhaitons proposer davantage de campagnes de prévention et d’information (p. ex.
alimentation, produits  alimentaires et autres, gymnastique).
Pour des conditions scolaires optimales et des méthodes d’apprentissage innovantes
Nous construisons un complexe scolaire pour 18 classes à Cap. En plus de l’école pour les 4
cycles de l’enseignement fondamental, ce complexe regroupe une structure d’encadrement
moderne, un hall sportif polyvalent, une plaine de jeux et un garage en sous-sol.
Nous continuerons d’encourager les méthodes d’apprentissage innovantes et nous équiperons
l’école avec un matériel didactique de pointe. Nous accompagnerons activement la transposition
du plan de réussite scolaire (PRS). Nous mettons un accent particulier sur l’encouragement des
enfants présentant des problèmes d’apprentissage. Nous veillons à équiper  la bibliothèque
scolaire avec du matériel didactique moderne. Elle restera accessible en dehors des heures de
classe.
Nos défendons la construction d’une école de la 2e chance sur le territoire de la commune. Nous
procédons à une extension du « Pedibus ». Un conseil communal des enfants devrait voir le jour.
Nous étudions la mise en place d’un concept d’école d’été pour  dispenser une formation scolaire
durant les vacances (p. ex. mieux connaître la langue luxembourgeoise, cours de langues
étrangères intensifs, sciences naturelles, soutien en mathématiques). Nous souhaitons
augmenter l’offre en matière de cours du soir.
L’apprentissage dans la nature sera encouragé et doit avoir sa place dans l’enseignement
pratique. Dans ce contexte nous essayons de créer une école de la forêt dans la nature.
Nous renforcerons l’aide aux devoirs à domicile grâce à une collaboration avec la structure
Schüler hëllefe Schüler (les élèves aident les élèves), le lycée Josy Barthel ou Eeler Leit hëllefe
Jonken (Les personnes plus âgées aident les jeunes).
L’esprit entrepreneurial doit avoir sa place dans notre école. Pour ce faire, nos enfants et nos
jeunes se verront expliquer le rôle des acteurs publics et privés de manière pédagogique (p. ex.
grâce au jeu de rôles Ma communauté ou dans le cadre du projet Boule et Bill de l’asbl Jonk
Entrepreneuren).
Une commune de la diversité culturelle et des associations dynamiques
Nous étudions la possibilité d’intégrer une tribune pour les spectateurs dans le hall polyvalent de
Capellen. Le hall Nicolas Frantz sera modernisé et le parking ainsi que l’accès aux vestiaires
seront rénovés. Le complexe sportif sera doté de vestiaires supplémentaires. Nous prévoyons
des sanitaires avec douches au parc Brill. Nous soutenons également l’idée d’un complexe de
beach-volley au parc Brill.
Conjointement avec les clubs, nous souhaitons attirer des manifestations sportives nationales et
internationales à Mamer.
Nous apprécions le travail quantitatif et qualitatif des associations  ce règlement sur les subsides
sera révisé afin de soutenir d’avantage le travail  des associations  en faveur des enfants et des
jeunes. Dans le cadre des chèques-service, les enfants devront être encadrés par des
entraîneurs diplômés dans diverses activités sportives. Le travail logistique des clubs sera facilité
(p. ex. dépôts, tentes ou chalets en location).
Le sport de loisir joue un rôle important, c’est pourquoi nous souhaitons baliser et entretenir des
parcours de jogging, de marche et de fitness dans la nature.
L’offre culturelle diversifiée a joué un rôle important dans notre commune au cours des dernières
années. Cela devra être le cas également à l’avenir grâce à un programme culturel varié. Nous
souhaitons rendre la culture encore plus accessible à tous les citoyens. Nous soutenons le
nouveau centre culturel du Kinneksbond dans ses efforts pour proposer une  grande palette de
manifestations. Les élèves du primaire devraient continuer à assister à des manifestations
culturelles. Nous fêterons également à Mamer le 175e anniversaire de l’indépendance du Luxembourg.
Nous tenons à l’offre importante de l’école de musique UGDA.
Nous envisageons d’installer des bornes d’information électriques dans le centre de la commune
et sur la route d’Arlon pour communiquer les informations concernant les offres culturelles et
autres manifestations de la commune.
Nous aimerions soutenir des artistes indépendants comme ambassadeurs de notre commune
pour des projets internationaux.
Le prix de la culture actuel sera retravaillé.
Nous souhaitons valoriser le site des thermes romains. Nous sommes à l’écoute des propositions
de l’asbl Mamer Geschicht qui réalise un travail  valorisant pour notre histoire locale.
Des petites et moyennes entreprises
Les petites et moyennes entreprises sont le garant d’une vie communale intacte et des emplois
stables. Nous n’augmenterons pas le taux communal de l’impôt commercial. Les entreprises de
notre commune nous tiennent particulièrement à coeur et c’est pourquoi nous attribuerons
chaque année des commandes pour une valeur totale allant jusqu’à 150.000 euros à des
entreprises locales. Nous souhaitons organiser  une fois par an une journée des classes
moyennes au centre culturel.
Dans le cadre du ZARO, nous défendons la création d’une nouvelle zone industrielle au
Wandhaff. Nous sommes favorables à l’extension de la zone d’activités de Capellen.
L’installation de compostage du SICA est un site idéal pour l’établissement d’un centre de
compétences écologiques. Nous envisageons la création d’une telle structure en collaboration
avec le ministère du développement durable.
Nous soutenons l’organisation d’un marché aux fleurs à Holzem.
En collaboration avec le Lycée Josy Barthel et les entreprises de la région, nous proposons
d’organiser de manière périodique une bourse régionale de l’emploi.
Nous souhaitons sensibiliser les entreprises de la commune à l’écologie. Elles devront être
impliquées dans des projets pour un développement durable. Nous encourageons nos
entreprises à demander le label RSE (entreprise socialement responsable). Nous envisageons
de créer un prix de l ‘entrepreunariat.
Nous encourageons l’offre touristique régionale via le parc naturel Westen et la valorisation de la
vie culturelle locale.
Nous soutenons l’idée d’un nouvel hôtel dans notre commune.
Une commune de la mobilité douce et des trajets courts
En collaboration avec les instances étatiques, la commune est disposée à soutenir la mise en
place d’un service de bus  que les citoyens pourront également utiliser pour leurs trajets vers les
centres commerciaux des communes voisines.
Nous allons faire une demande auprès de la ville de Luxembourg en vue d’une extension du  du
réseau Vel’oh  à la commune de Mamer.
Une  Night Card Mamer va être lancée. Le concept de  mobilité de la zone d’activités de Capellen
sera mis en œuvre.
Comme prévu dans l’IVL, nous soutenons la construction d’un park & ride  régional. Nous
oeuvrons en faveur de l’élaboration d’un concept de mobilité régionale.
La majorité CSV-LSAP élargira le réseau interrégional piéton et cycliste entre les localités de
Mamer, Cap et Holzem.
Les parkings à la gare de Mamer et à Capellen seront réaménagés, en collaboration avec les
CFL. Le parking de la gare de Mamer fait partie intégrante de la revalorisation du centre.
Le Mamer Velo  sera élargi et complété par des vélos électriques. L’acquisition d’une voiture
électrique par les particuliers sera soutenue par une prime de 1000 euros.
Le concept du Pedibus sera maintenu à Mamer et sera introduit à Capellen dès que la nouvelle
école sera inaugurée.
La plateforme internet de la commune servira de relais pour développer le covoiturage.
Pour des espaces publics attractifs
Nous continuerons la revalorisation du centre dans nos localités (p. ex. shared space). Nous
voulons entamer la première phase du réaménagement du centre de Mamer. La construction
d’un parking couvert à la gare de Mamer fait partie intégrante de ce réaménagement qui devra
être une opération financièrement neutre pour la commune.
Le parking résidentiel sera introduit dans les quartiers où les places de stationnement sont rares
et où elles sont souvent occupées par des non-résidents.
La conception des rues résidentielles sera améliorée progressivement. Nous souhaitons
valoriser les espaces verts au sein des quartiers résidentiels.
Nous avons prévu de moderniser le Parc des sports et des loisirs à Capellen.
Dans le cadre de la révision du plan d’aménagement de la commune, les zones vertes seront
élargies.
La forêt sera davantage exploitée comme parc naturel local et régional.
Le CSV et le LSAP vont étudier la possibilité d’installer des zones WiFi dans différents espaces
publics dans les localités de Mamer, Cap et Holzem.
Les travaux de construction de la  nouvelle morgue à Mamer seront entamés. Nous nous
engageons à faciliter l’accès aux outils de nettoyage et d’entretien des tombes. Nous
réfléchissons à l’aménagement d’un parking à proximité du cimetière de Holzem.
En réponse à la forte augmentation du trafic, nous plaidons en faveur de l’élargissement de
l’autoroute à 3 bandes auprès du gouvernement.
Pour un environnement sain
La  protection de l’eau potable représente une priorité absolue. Nous veillons à réduire les pertes
dues à des canalisations poreuses et nous appliquerons le principe du pollueur/payeur. Les
installations de récupération des eaux de pluie privées seront subventionnées. Le système de
séparation des eaux de pluie et des eaux usées continuera à être élargi.
Nous souhaitons agrandir notre station d’épuration, entre autres, pour éliminer les nuisances olfactives.
Nous allons améliorer le système de ramassage des haies coupées  en cherchant une meilleure
solution avec l’aide du syndicat concerné.
Nous garantissons un contrôle régulier de l’eau potable et une publication transparente des
valeurs d’eau relevés.
Pour les entreprises qui déversent des eaux usées, nous vérifions la possibilité et la nécessité
d’une pré-épuration de ces eaux.
En tant que commune nous montrons l’exemple en matière d’exploitation forestière en privilégiant
une exploitation durable.
Le bois est utilisé pour l’approvisionnement énergétique et thermique de la commune.
Nous retravaillons le règlement de protection du bruit et établirons  une cartographie du smog
électrique. Nous sommes favorables au respect de critères durables lors de l’approvisionnement
de matériel par la commune.
Dans le respect de la solidarité nord-sud, les pays du tiers monde peuvent continuer de compter
sur notre aide. Nous encourageons les produits TransFair et visons le label de commune Fair Trade.
Une foire du climat sera organisée de manière périodique avec des acteurs locaux et le lycée
Josy Barthel. En tant que commune, nous essayons de renoncer à l’usage d’herbicides.
L’agriculture, partenaire de la commune
Nous pouvons tous profiter d’une valorisation régionale. C’est pour cette raison que nous
soutenons en tant que commune la commercialisation de produits régionaux dans le cadre de la
réserve naturelle Mamerdall.
Nous renforçons la collaboration avec les agriculteurs dans l’intérêt d’une politique de partenariat
en matière d’environnement et de protection de la nature.
Dans le cadre du marché de Mamer et du programme Leader, nous souhaitons encourager la
commercialisation directe de produits agricoles.
Chacun doit pouvoir se faire une image du travail à la ferme. Dans ce contexte, nous
encourageons les fêtes à la ferme et les visites d’écoles dans des exploitations agricoles.
Nous concentrerons  la zone de réserve naturelle Mamerdall à son cœur d’activité. Nous
souhaitons développer un parc naturel Westen dans le Mamerdall et l’Äischdall pour garantir la
conservation d’espaces naturels protégés, ainsi que la diversité biologique.
Nous voulons établir des biotopes valables pour la protection et le maintien de la biodiversité
dans le cadre du plan d’exploitation des surfaces.
Pour une politique d’énergie durable et orientée vers l’avenir
Il nous importe de signer le pacte climat avec l’Etat aussi rapidement que possible. En
collaboration avec My Energy, nous souhaitons engager un consultant environnemental.
Nous maintenons  ce niveau élevé des subsides visant à promouvoir des  mesures d’économies
d’énergie dans les foyers privés.
Nous soutiendrons également les entreprises qui auront recours à une consultation énergétique.
A l’avenir, lors de la construction de nouveaux lotissements, un concept énergétique alternatif
fera partie du cahier des charges. Nous envisagerons un domaine résidentiel avec exclusivement
des maisons des classes énergétiques A ou B.
Nous dresserons chaque année un bilan CO² de la commune et un bilan énergétique pour les
bâtiments communaux. Par ailleurs, le monitoring énergétique sera élargi aux bâtiments publics.
Nous avons besoin d’un plan d’assainissement des bâtiments et infrastructures communaux.
Nous avons pour objectif de réduire la consommation d’énergie de 25 %/m² au cours des 6
prochaines années. Un contracting énergétique sera également testé.
L’éclairage des  rues sera progressivement équipé par des éclairages LED.
Grâce à ces mesures, nous voulons atteindre une réduction de CO² de 10 % au cours des
prochaines années.
Nous continuerons à subventionner  les foyers qui utilisent de l’énergie verte (selon les critères
du forum du climat).
A moyen terme, le parc automobile de la commune sera équipé de voitures électriques.
La coalition CSV-LSAP va créer un prix de l’environnement destiné à encourager les idées
innovantes des particuliers, entreprises et associations.
Nous allons tester la faisabilité de l’installation d’éoliennes sur les sites du Juckelsbësch et de la
Kuelheck.
Nous souhaitons organiser une semaine de l’économie d’énergie chaque année et sensibiliser la
population ainsi que les enfants à ce sujet
Des projets pédagogiques à l’école sont également envisagés (p. ex. faire participer les enfants
en tant que détectives d’énergie).
Pour une gestion communale participative
Le collège échevinal propose de créer les commissions consultatives suivantes :

  1.   Commission des Sports et des Loisirs
  2.   Commission de la Jeunesse (avec une limite d’âge de 35 ans)
  3.   Commission de la Famille et du 3e âge
  4.   Commission de l’Égalité des Chances
  5.   Commission du Développement durable
  6.   Commission des Finances et des Acquisitions
  7.   Commission des Affaires Culturelles
  8.   Commission des Chemins Ruraux et de l’Exploitation Forestière
  9.   Commission des Bâtisses et de l’Aménagement du Territoire
  10.   Commission Consultative Communale de l’Intégration
  11.   Commission Scolaire
  12.   Commission des Loyers

A l’exception des 3 dernières commissions où la composition est réglementée par la loi, les
autres commissions se composeront de 13 membres chacune.
4 membres seront désignés  par le CSV, 2 par le LSAP, 2 par Déi Gréng et 1 par le DP. En plus
des membres désignés par les partis, chaque commission comptera 4 personnes
supplémentaires qui seront choisies par vote au conseil communal.
En fin de compte, la commune de Mamer sera représentée au sein des syndicats et sociétés
suivants : SICA, SIDOR, SIGI, SIDERO, SES, SICONA, SICEC, SIT, ZARO, ONT et la Sécurité
routière.
Les membres des commissions et les représentants de la commune au sein des syndicats seront
désignés au cours d’une prochaine séance.
Messieurs les échevins, Mesdames et Messieurs les conseillers communaux,
J’ai essayé de vous présenter les points forts et les orientations du programme que le nouveau
collège échevinal souhaite appliquer au cours des prochaines années dans la commune de
Mamer.
Ce programme s’inscrit dans la continuité de ce qui a été réalisé au cours des 12
dernières années. Sa réalisation dépendra naturellement de l’évolution des finances
communales, des contraintes administratives et des imprévus.
Le collège échevinal s’efforcera de soigner autant que faire se peut les contacts avec les
institutions étatiques.
Nous devons bien sûr établir des priorités. Celles-ci dépendront de l’évolution des projets en
particulier et seront établies  dans le plan de financement pluriannuel et dans les budgets
individuels.
Nous sommes convaincus que ces projets amélioreront encore la qualité de vie des citoyens au
sein de notre commune. Nous voulons investir l’argent public de manière sensée et nous
comptons sur une collaboration constructive de toutes les fractions du conseil communal. Chacun
porte une part de responsabilité.
Dans la mesure du possible, nous souhaitons prendre les décisions à l’unanimité. Ensemble,
nous essayerons d’atteindre le meilleur pour la commune de Mamer. Si un consensus n’est pas
possible, la majorité  assumera  ses responsabilités dans l’intérêt de  notre commune et de nos
citoyens.
Les débats sur la déclaration du collège échevinal et son vote sont prévus le 12 décembre 2011.
Je vous remercie pour votre écoute.